ÉQUIPE

agathe_turmel

Agathe Turmel

PAYSAGISTE, DIRECTRICE DE L’ATELIER


Agathe est paysagiste DPLG de l’ENSP de Versailles. Elle exerce en libérale depuis 2003 puis en tant que directrice de l’atelier Volga paysage qu’elle fonde en 2007 sur Paris. En 2014 elle s’associe à Anne-Lise Bideaud autour de Volga Paysage et Urbanisme puis développe Orée paysage depuis 2021 entre Bordeaux et Paris.
Elle se plait à croiser dans sa pratique des disciplines telles que les sciences sociales et humaines, l’écologie, l’urbanisme, l’étude des usages, avec une prédilection pour les sites à résonnance culturelle et patrimoniale.
Au sein de l’agence, elle intervient sur l’ensemble des projets – gestion et pilotage, orientations stratégiques – qu’elle accompagne aussi bien en études de faisabilité que sur le suivi des phases opérationnelles .

mathilde _coineau

MATHILDE COINEAU

PAYSAGISTE, CHEF DE PROJET


Mathilde est paysagiste DPLG de l’ENSP de Lille depuis 2012. Elle exerce depuis 2014 au sein de l’atelier en tant que chargée de projet et accompagne Agathe dans le développement de l’antenne bordelaise depuis 2018.
Mathilde pratique de manière transversale les projets sur différents champs et échelles d’intervention. Elle est au sein de l’agence plus particulièrement chargée du développement des projets de maîtrise d’oeuvre :

  • ou liés à des programmes complexes d’équipements, bureaux et logements (conception > chantier).
  • ou des projets de conception scénographiques (parcours de découverte).

Elle attache une importance particulière au détail de mise en oeuvre, au process de fabrication, à l’activation d’outils sur-mesure.

elorri_etchegarray

ELORRI ETCHEGARRAY

PAYSAGISTE, CHARGÉE DE PROJET


Elorri est paysagiste DPLG de l’ENSP de Versailles depuis 2018. Elle exerce depuis 2020 au sein de l’atelier en tant que chargée de projet.
Son expérience parallèle au sein du collectif de paysagistes ‘L’atelier Bleu’ lui a permis de poursuivre une pratique qui inscrit le projet dans une narration: partir du ‘déjà-là’, de l’histoire des lieux, des dynamiques collectives, pour concevoir l’espace habité. Elorri est sensible à ‘la petite histoire’ qui forge la singularité des lieux.
De par sa formation en Gestion Environnementale du Paysage Végétal Urbain, elle attache une importance particulière au suivi et à l’entretien des réalisations, convaincue que l’appropriation par les gestionnaires permet de nourrir le projet de paysage.